Le département international fait aussi sa rentrée !

IHECS     ven. 20 septembre 2019

En ce début d’année académique, le département international de l’IHECS a le privilège d’accueillir dans ses murs de nombreux étudiants internationaux d’origines très variées.

Une soixantaine d’étudiants internationaux ont choisi l’IHECS pour effectuer leur séjour d’échange. Les Danois, Anglais, Portugais, Belges de Flandres, Coréens ou Equatoriens auront l’occasion de suivre notre programme en anglais tandis que les Canadiens, Parisiens et quelques autres Européens s’inscrivent dans une sélection de cours en français. Tous ces échanges ont pu être possibles grâce à la centaine d’accords interinstitutionnels que l'IHECS a signés avec les différentes universités.

Une vingtaine de réfugiés ou demandeurs d’asile ont également eu l’opportunité de pouvoir suivre un programme à la carte, en français ou en anglais, qui leur donnera accès à un certificat. Ces nouveaux étudiants arrivent des quatre coins du monde.

Parmi les étudiants, on compte différents professionnels venus avec la volonté de se perfectionner dans nos locaux. C’est le cas de deux collaborateurs du journal indépendant « Le Souverain », basé à Bukavu. Christian KIKA KITUNGANO, journaliste, et Yves KULONDWA, caricaturiste, prendront part aux activités académiques de la section Presse et Information avec au programme des cours théoriques et des ateliers pratiques et ce durant les trois prochains mois.

Enfin, trois Ouagalais suivent différentes formations dans notre institution. Halizata SANA, Professeur à l’université de Ouagadougou, assiste aux cours du master en Éducation aux Médias pour se préparer à son nouveau cours qu’elle donnera prochainement. Yvonne NANEMA a été sélectionnée pour l’excellence de son travail comme étudiante en Sciences de l’information et de la communication, à Ouagadougou. Elle vient compléter sa formation chez nous en assistant aux cours du master en Relations Publiques. Moussa TRAORE, directeur des programmes de Radio Campus à l’université de Ouagadougou, vient principalement approfondir ses connaissances dans le domaine du son et du montage radiophonique.

Ces cinq derniers échanges ont pu être réalisés grâce aux bourses de stages en Haute École de l’ARES. Celles-ci permettent d’accueillir des étudiants en spécialisation qui sont attirés par une immersion dans un programme complémentaire au leur. 
Les objectifs spécifiques de l’Académie De Recherche Et D'Enseignement Supérieur via ce projet destiné aux 18 pays de concentration de l’ARES sont le renforcement institutionnel des acteurs du Sud par le renforcement des capacités via une formation de qualité grâce à la mobilité ainsi que le renforcement des réseaux et partenariats.