Colloque de l’ADiS : la conférences de Bernard Rey en vidéo

ISPG     ven. 09 novembre 2018

Le Colloque de l’Association de Didacticiens des Sciences Des problématiques pour les classes de sciences - Où est le prof - blème ? qui s’est déroulé à l’ISPG les 12 et 13 septembre 2018 visait à s’enrichir, partager son expérience et réfléchir aux différents aspects de la problématisation et à leurs implications dans la manière de faire acquérir les savoirs par les élèves et étudiants.

À travers des conférences, des ateliers et des discussions de groupes, les participants ont pu échanger sur les moyens d’intégrer davantage ce type d’approche pédagogique dans les cours.

  • Comment problématiser ou construire le problème en classe de sciences ?
  • Problématiser pour mieux apprendre ?
  • Problématiser pour passer du « savoir que » au « savoir comment »
  • Problématiser pour revitaliser les savoirs scolaires en sciences

 

 

Conférence de Bernard Rey, Professeur honoraire de l’Université Libre de Bruxelles

La conférence visait à mieux cerner les concepts de problèmes et problématisation. Il invite à la construction de problèmes scientifiques autour des représentations des élèves et avec eux, pour leur permettre de comprendre et acquérir véritablement les savoirs scolaires.

 

 

Conférence de Jean-Marie Boilevin, Professeur à l'Université de Bretagne Occidentale et directeur du laboratoire CREAD

Comment enseigner la physique à l’école obligatoire ? Les dispositifs d’enseignement prenant appui sur le problème de physique (démarche d’investigation, situation-problème, résolution de problème, etc.) très présents dans les curriculums actuels seraient-ils la solution ? Mais apprendre la physique suppose une négociation entre la rationalité de la physique et celle du sens commun. Du coup, apprendre à enseigner la physique suppose, non seulement la maitrise des savoirs disciplinaires mais également des modes de transmission en jeu et surtout des connaissances en épistémologie pour comprendre les questions (et les réponses) auxquelles s’attache la physique. 

 

 

Conférence de Denise Orange - Ravachol, Professeure en sciences de l'éducation à l'Universite de Lille / Chrisian Orange, Professeur émérite à Nantes et titulaire de la chaire Didactique comparée à l'Université Libre de Bruxelles

Pourquoi enseigner la biologie ? S’il s’agit de transmettre des informations sur le fonctionnement des systèmes vivants, ne sont-elles pas disponibles ailleurs ? Suivant les indications de J.-P. Astolfi (2008), nous développerons l’idée que si la biologie, comme toute autre discipline, mérite d’être enseignée, c’est qu’elle permet d’accéder à de nouvelles façons de voir le monde, en rupture avec la pensée commune ; à des formes extraordinaires de pensée. Pour cela, enseigner les résultats de la science ne suffit pas : les élèves doivent être confrontés à des problèmes biologiques ayant une réelle consistance épistémologique et mis dans les conditions de les travailler.

 

 

 


Plus d'informations sur la journée : www.ispg.be/colloque-de-l-adis